Chroniques d' albums, Musique
11 commentaires

Le bouquet de Roses de Coeur de Pirate

Il y a quelques semaines je vous parlais de la création d’une toute nouvelle rubrique sur le blog : Chroniques d’albums ! 

Comme j’écoute beaucoup de musique, j’ai eu envie de vous proposer des articles dans lesquels je vous partage mon avis suite à la découverte d’un album.

Pour inaugurer cette rubrique, j’ai choisi « Roses » de Coeur de Pirate. Ce n’est pas parce qu’il est floral que j’ai souhaité vous en parler, il s’avère que c’est une heureuse coïncidence ! :) J’ai entendu le premier single « Oublie-moi » sur les ondes et j’ai ensuite découvert que l’opus portait le joli nom de « Roses » !

L’artiste québécoise, auteure, compositrice, interprète est sortie de sa coquille en 2009 avec son tube « Comme des enfants » qui figure sur son premier album éponyme. En 2011, Béatrice Martin (de son vrai nom) a révélé son second opus « Blonde » suivi d’un album de reprises pour la série Trauma en 2014. 

« Roses » sorti l’année dernière est donc la troisième création originale de l’artiste. Pour tout vous dire c’est le premier album de Coeur de Pirate pour lequel je craque, lorsque j’ai découvert « Oublie-moi » le titre m’a conquise dès la première écoute. Avec « Roses », Coeur de Pirate se dévoile plus apaisée et offre un son novateur. Moins de piano-voix, plus de cordes, de sons électro, le tout savamment dosé grâce à ses collaborations avec Bjorn Yttling, Rob Ellis, et Ash Workman.

Les roses sont noires pour rappeler la mélancolie romantique des 10 titres qui composent l’album. Coeur de pirate vogue sur des eaux parfois troubles mais beaucoup moins que dans ses précédents opus. Après un mariage et une maternité l’artiste se veut moins tourmentée mais une fragilité persiste. 

En route pour la grande aventure de la vie d’adulte, Coeur de Pirate largue les amarres avec « Ocean’s brawl« , chanson qui s’ouvre avec une instru autour de la mer. 

« Oublie-moi » et « Crier tout bas » sont les deux tubes de l’album, une pop étincelante avec un côté sombre. « Crier tout bas » me rappelle Frozen de Madonna, le clip a confirmé mon ressenti.

Avec « I don’t want to break your heart » Coeur de pirate nous prouve qu’elle sort complètement de sa zone de confort. Un duo hip hop/rap avec Allan Kingdom qui confirme l’éclectisme qui qualifie « Roses ».

« Drapeau blanc » parle de la relation compliquée entretenue avec sa mère sur une musique électro.

Le bouquet se compose aussi de « Undone« , « Tu oublieras mon nom« , « Castaway » « The Way back home » (destinée à sa fille) et « Our love » qui concrétisent eux aussi l’évolution musicale de Coeur de Pirate.

« Roses » est à la fois dans la langue de Molière et de Shakespeare, et après avoir conquis les francophones, Coeur de Pirate souhaite naviguer plus loin encore pour explorer de nouveaux horizons ! 

11 commentaires

  1. Coucou,
    J’aurai voulu savoir si tu défis interressée par le liebster Award. C’est un article qui permet de faire découvrir des nouveaux blogs.
    Tien moi au courant s’il te plait ;)
    Bisous et bonne soirée

    J'aime

  2. Esthelle dit

    Bonjour.
    Je trouve qu’elle a su prendre le temps et se renouveler, ce qui est assez rare chez les chanteuses qui cartonnent et qui sont dans la frénésie de cumuler tant que cela marche.
    C’est sans doute une démarche plus à son image…
    En tous cas, avec le nom de son album, elle te fait un sacré clin d’oriel!
    :-)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s